25-26 mars 2021 : Colloque sur l'imaginaire utopique, financé par l'OSOI (Observatoire des Sociétés de l'Océan Indien), organisé par DIRE. Les propositions de communication sont à envoyer avant le 25 octobre à francoise.sylvos[at]univ-reunion.remove-this.fr

Un colloque sur l'imaginaire utopique financé par l'OSOI (Observatoire des Sociétés de l'Océan Indien, fédération de recherches de l'Université de La Réunion) sera organisé à l'Université de La Réunion par le centre de recherches D.I.R.E. les 25 et 26 mars 2021. L'aire géographique concernée n'est pas limitée au sud du globe et la matière encore offerte aux chercheurs dix-neuvièmistes est abondante. Ce colloque a été précédé par deux journées de recherches, l'une en mars 2018, l'autre en mars 2019. Plusieurs ouvrages produits sous l'égide de la SERD et du centre de recherches D.I.R.E. ouvrent la voie à cette recherche sur l'imaginaire et la fantasmatique des utopies, anticipations et ouvrages de science-fiction (voir la bibliographie en fin d'annonce). Le colloque "De l'utopie à la science-fiction, Imaginaire et fantasmatique", aborde la dimension fantaisiste et fantasmatique du corpus, du domaine utopique, des anticipations et de la science-fiction. Que les visions réformatrices ou futuristes prennent place dans des fictions, des projets ou des réalisations, la recherche engagée ici privilégiera la réflexion sur l'inventivité et l'innovation, les approches fondées sur la poétique de l'imaginaire, la psychocritique, l'esthétique et la sémiologie des arts, des projets socio-politiques et de la littérature.  Les travaux sur l’utopie mettent en relief la rationalité des essais et fictions à vocation réformatrice. Il n'a pas lieu pourtant de négliger l’imaginaire utopique, qui ne manque pas de piquant, comme on peut le découvrir en compulsant les programmes des utopistes et futuristes les plus extravagants, les plus audacieux au plan des mœurs tels que Casanova, Morelly, Sade ou Fourier. Le merveilleux de la science a réenchanté la création (Félix Bodin, Le roman de l'avenir, ; les parodistes des réformateurs sociaux n’hésitèrent pas à métamorphoser leurs fantaisies en caricatures, tel Grandville dans Un autre monde (1842). Voyages imaginaires et anticipations, mi-sérieux, mi-comiques, se perchèrent sur le fil d’une inventivité ambiguë, explorant de la plume et du pinceau un univers selon leurs caprices (Desnoyers, Bertall) ou assaisonnant leurs visions pessimistes d’une pincée de grotesque (Souvestre, Robida). L’utopie est l’une des variétés du voyage imaginaire et certains récits utopiques peuvent être apparentés à ce que l'on appelle aujourd'hui rétro-SF. On y formule des propositions d'avant-garde, on y invente des langages, un herbier, des lois, des œuvres littéraires intégrales, issues de ces mondes. La fantasia, la vision, la prose lyrique et la poésie leur sont alors associées. Mais le discours et l'essai libèrent aussi passablement l'imagination. Dans ses fictions utopiques, la littérature de jeunesse cumule jusqu'à l'invraisemblance l'inventivité et la fantaisie. Sans négliger les visées et visions politiques et sociales des réformateurs, ce colloque sur l’imaginaire utopique se propose de mettre l’accent sur la poétique de l’imaginaire à l’œuvre dans les textes utopiques, d'anticipation et de science-fiction. Ces derniers pourraient être abordés de façon novatrice, sous l’angle de la psychocritique, de la poétique bachelardienne, mais pourraient aussi être envisagés sur le plan du symbole, du mythe, de la dimension fantasmatique, du comique et de l'illustration - les productions visuelles et audiovisuelles, arts plastiques, cinéma et séries confondues peuvent comme les textes être abordées. On pourrait aussi montrer en quoi l’esthétique de ces productions littéraires ou artistiques fait appel aux désirs, aux émotions et à la sensibilité du lecteur.     Pistes (XIXèmistes ou non) concernant le VOLET OCEAN INDIEN - Les mythes de l’hémisphère austral, de la Lémurie, de Libertalia, de Mahavel qui sont seulement évoqués en introduction au volume Utopies et dystopies coloniales et non pas traités - Exploration de corpus peu connus, notamment les périodiques ou les pièces de théâtre de l’Océan indien. - Les mouvements culturels dans l’Océan Indien ont donné lieu à des oeuvres engagées dans lesquelles la quête d’une reconnaissance des langues et identités culturelles endémiques  est revendiquée et participe d’un projet de société plurielle qui est aussi propagé par la presse. - La culture populaire (séga, reggae, seggae, malogué, rap, dancehall, théâtre, poésie... ) prend acte du rêve utopique d’une société fraternelle à La Réunion En conclusion, ce projet sur l’imaginaire utopique, qui n’est pas exhaustif et se propose d’inclure des recherches sur les mondes possible ou alterréalités, la femme ou l’environnement, prolongera les recherches déjà menées au cours de récents colloques (SERD Universités de Caen, de Tunis/Carthage, de Salerne, La Réunion), et complétera la réflexion en l’engageant sur de nouvelles voies. II - BIBLIOGRAPHIE SOMMAIRE - Bévues du futur, Clément Dessy, Valérie Stiénon dir., Septentrion, 2015. - Le XIXe siècle face au futur. Penser, représenter, rêver l’avenir au XIXe siècle . VIIe Congrès de la Société des Études romantiques et dix-neuviémistes, sous la direction de Claire Barel-Moisan, Aude Déruelle et José-Luis Diaz, paru en 2018 : http://serd.hypotheses.org/le-xixe-siecle-au-futur - Racault, Jean-Michel, Trois récits utopiques classiques, Presses universitaires indianocéaniques, 2020. - Sylvos, Françoise, L'épopée du possible ou l'arc-en-ciel des utopies, Champion, 2008. - Sylvos, Françoise, Poétiques du voyage aérien dans la littérature, Garnier, 2012. - Sylvos, Françoise, Théâtre et utopie, in Tropics n° 2, 2014. - Sylvos, Françoise, Uglossies. Travaux et documents, La Réunion, n° 23, 2005. - Sylvos, Françoise, Utopies et dystopies coloniales, K'A, 2019. - Vas-Deyres, Natacha, Ces Français qui ont écrit demain, Champion, 2012.

Les propositions de communication sont à envoyer avant le 25 octobre à francoise.sylvos[at]univ-reunion.remove-this.fr Le comité scientifique examinera les propositions avant la fin du mois d'octobre pour un engagement au plus tard début novembre (billets d'avion pris en charge)

Organisateurs (noms, adresses mail, institutions) *

Sylvos Françoise, Université de La Réunion, DIRE francoise.sylvos[at]univ-reunion.remove-this.fr Racault Jean-Michel, Université de La Réunion, DIRE,

Liens (site de l'événement, de la revue, de l'institution, etc.)

https://dire.univ-reunion.fr/